Vous êtes ici : Accueil

Résultats de la grève du 07 avril 2011

Résultats officiels de la grève du 07 avril 2011

Montreuil, le 11 avril 2011

Rencontre entre la D.G et les O.S du 29/03/2011

29 mars 2011 : rencontre entre la Direction générale

et l'ensemble des Organisations Syndicales de l'AFPA

 

La délégation CFDT était composée de 4 membres du BN : Céline, Françoise, Alain et Jean Louis. Le "collège"  Direction, pour sa part, était composé d'un aréopage d'une dizaine de personnes : DG + 2 DGA + 3 DIR + 1 inspecteur général/directeur du COS, également DIR par intérim + 1 DRH +  1 DRH-DRS +  la directrice de communication. Excusez du peu. Rien qu'en masse salariale et sans doute en primes, on peut dire que c'était du lourd ! On s'interroge sur les motivations du DG à s'entourer de la sorte. Une forme de timidité ou de crainte de se retrouver isolé face à de dangereux syndicalistes ? Ou alors, est-ce sa façon de montrer sa toute puissance au milieu (au sens géographique et symbolique du terme) de son staff.

 

Près de trois heures de debats tendus, voire très houleux !

 

            Cette rencontre a pour origine la demande (l'injonction) faite par le président de l'AFPA au DG de rencontrer l'ensemble des organisations syndicales. Cette commande a été formulée lors du bureau extraordinaire de l'Association auquel avaient été conviés de façon également extraordinaire des représentants des salariés.

 

Lire la suite : Rencontre entre la D.G et les O.S du 29/03/2011

Ce n’est plus possible ! Il faut agir tout de suite !

Ce n’est plus possible ! Il faut agir tout de suite !

 

Le désengagement de l’Etat du financement de l’AFPA, le départ de l’orientation et les mesures contenues dans le plan stratégique mènent l’Association à son démantèlement et à sa perte. Les « réorganisations » en cours à tous les niveaux de l’Association sont destructrices, elles font courir un risque majeur pour l’AFPA :

  • Les méthodes de management par le mensonge, la peur et le mépris, la déstabilisation généralisée, les multiples « mises sous pression » entraînent un stress considérable et croissant qui met les salariés en danger.
  • L’hémorragie des emplois associée à des objectifs exorbitants dégrade considérablement les conditions de travail pour toutes les catégories de personnel. Cela génère une souffrance qui s’apparente à ce qu’ont connu les salariés de France Télécom et du Technocentre de Renault (modèle du futur « centre d’innovation » de L’AFPA).
  • La perte des collectifs de travail, la casse de tous les métiers et notamment celui de formateur vide l'AFPA de sa substance. Après le départ de l'orientation, c'est le fondement de l'identité de l'AFPA qui est péril.
  • La mise en œuvre aveugle du plan stratégique détruit l’AFPA

 

Ce que nous voulons ?

Pouvoir faire notre travail !

 

Ensemble, exigeons :

-          le respect des publics accueillis,

-          un plan d’embauches d’urgence pour retrouver un niveau des emplois suffisants,

-          des conditions de travail dignes afin de répondre à nos missions de qualification et d’insertion professionnelle,

-          le respect de nos métiers et de nos savoir-faire,

-          l’arrêt immédiat des pressions, sanctions, harcèlements et licenciements arbitraires,

-          la prise en compte concrète des observations, analyses et préconisations des rapports d’expertise des CHSCT,

-          des organisations (hiérarchiques et fonctionnelles) lisibles et cohérentes permettant la sauvegarde indispensable des collectifs de travail,

-          la reconnaissance du travail accompli par les salariés qui tiennent à bout de bras l’Association (et non pas des primes juste pour les classes 14 et plus !),

-          le respect du dialogue social.

 


L’AFPA, véritable outil de « la seconde chance », doit revenir à ses missions historiques de service public de la formation professionnelle pour tous les demandeurs d’emploi.

 

Mettons fin à la spirale de destruction !

 

Ensemble, revendiquons :

 

-          le retour à la subvention par l'Etat et les Régions pour l'accompagnement vers la qualification et vers l'emploi des publics en difficulté, 

-          la reconstruction d'un véritable service d'orientation et d'accompagnement des parcours,

-          le retrait des mesures du plan stratégique ; des orientations conformes à l’objet social de l’Association

 

Les organisations syndicales nationales CGT, CFDT, SUD-Solidaires, CFE-CGC, CFTC appellent les salariés à des actions d’envergure

  

  

Immédiatement et sans attendre

  

  

Assemblée générale sur chaque site !

Partout, écrivons le livre noir de leur « R’évolution » !

Agissons pour les faire reculer !

 

Comme en Limousin depuis plusieurs semaines, comme à Liévin le 11 mars, comme à Charleville le 15 mars et en Champagne-Ardenne le 22 mars, comme à Bourges le 18 mars, comme au Siège depuis le début du mois de mars !

Les organisations syndicales nationales CGT, CFDT, SUD-Solidaires, CFE-CGC, CFTC soutiennent toutes les initiatives, grèves et mobilisations décidées localement ou régionalement !

  

 

  

Le 07 avril, premier temps fort

 

  

Tous en grève ce jour-là, pour le coup d'arrêt !  

Centres morts !

Manifestations du personnel pour interpeller la DG à travers les DR !

  

  

Et ensuite ?

  

  

Il faut construire le rapport de forces indispensable pour l'action durable et pour le succés 

  

En s’appuyant sur la mobilisation de tous, les organisations syndicales nationales CGT, CFDT, SUD-Solidaires, CFE-CGC, CFTC s’engagent d’ores et déjà à proposer d’autres initiatives en mai et en juin pour la poursuite et l’amplification des actions !

  

 Montreuil, le 17 mars 2011


Assemblée générale de l'AFPA du 22 décembre 2010

ASSEMBLEE GENERALE DE L’AFPA DU 22 DECEMBRE 2010 : Intervention des représentants du personnel (CCE)

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les administrateurs,

Le 27 octobre dernier le Comité central d’entreprise vous a interpellé par courrier sur une des premières conséquences du désengagement décidé par l’Etat à l’encontre de l’AFPA sur son patrimoine, à savoir la fermeture d’un hébergement.

Avant même l’annonce officielle de dévolution du patrimoine par le ministre dans cette instance, le personnel par ses représentants avait demandé aux composantes de notre Association de porter un projet politique, qui permette à l’AFPA de consolider ses missions, de se développer pour garantir son avenir.

Lire la suite : Assemblée générale de l'AFPA du 22 décembre 2010

Communiqué de presse du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution l'article 54 de la loi du 24 novembre 2009 portant sur la dévolution de biens appartenant à l'Etat à l'AFPA.

2010-67/86 QPC - Région Centre et région Poitou-Charentes [AFPA - Transfert de biens publics]

Le Conseil constitutionnel a été saisi le 22 septembre 2010 et le 19 octobre 2010 par le Conseil d'État, dans les conditions prévues à l'article 61-1 de la Constitution, de deux questions prioritaires de constitutionnalité posées,  respectivement, par la région Centre et la région Poitou-Charentes. Ces questions portaient sur la conformité aux droits et libertés que la Constitution garantit de l'article 54 de la loi n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie.

L'article 54 de la loi du 24 novembre 2009 apporte à l'AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), à titre gratuit et en pleine propriété, les biens appartenant à l'État et mis à sa disposition dans le cadre de son activité. La liste de ces biens est fixée par décret.

Le Conseil constitutionnel a relevé que la disposition attaquée procédait à un transfert de biens immobiliers appartenant à l'État, à titre gratuit et sans aucune condition ou obligation particulière. Par ailleurs, aucune disposition ne permettait de garantir que ces biens demeureraient affectés au service public. Dès lors, ces dispositions méconnaissaient la protection constitutionnelle des biens publics. En conséquence, le Conseil constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution l'article 54 de la loi du 24 novembre 2009.

Page 42 sur 42

Connectez-vous...



Aller au haut